• Dégager

     

    Parfois les esprits embrumés laissent comme un goût de lassitude, et les jours s'ensuivent sans se mettre à trembler, au fil des instants tranchants comme un rasoir à l'âme émoussée.  Et la cicatrice, sans cesse déchirée, s'habitue à ces lèvres, entrouvertes, muettes.
    Moi, là, j'ai l'esprit vide, un air dégagé.

     


  • Commentaires

    1
    k
    Dimanche 30 Avril 2006 à 01:27
    ...
    Ma foi, les exquis lassés délaissent : une brume de doute, comme d'habitude, et les joues s'enivrent, sens s'emmêlent à tracer le fil d'un temps penchant comme un espoir aux larmes asséchées. Et le cas si triste, sans se décider, habite ses rêves, entre perte et dette. Vois, ça, c'est prise de bide, ou l'art du danger.
    2
    k
    Dimanche 30 Avril 2006 à 01:29
    Blurps!!!
    Ma foi, les exquis lassés délaissent : une brume de doute, comme d'habitude, et les joues s'enivrent, sens s'emmêlent à tracer le fil d'un temps penchant comme un espoir aux larmes asséchées. Et le cas si triste, sans se décider, habite ses rêves, entre perte et dette. Vois, ça, c'est prise de bide, ou l'art du danger.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :