• Les choses sûres.

    Les routes se mêlent de firmaments et de poussières. Où vont les particules de semelles itinérantes? Tout se rassemble dans cette eau-masse, qui retient tout des passées collectés collectifs, l'estivant cherche à se baigner dans ce plancton invisible, qui le porte au fil de l'eau du fil de sa main en ligne d'horizon sécable.


  • Commentaires

    1
    lucide
    Mardi 12 Juillet 2005 à 09:33
    l'ourthe
    je la trouve jolie; de là à mettre le pied dans ce truc visqueux et gluant... beurk !
    2
    heunoncpasmoi
    Mercredi 20 Juillet 2005 à 14:10
    ...
    Les doutes s'en mêlent de sentiments et de chimères. Où va le particulier aux ritournelles intéressantes? Tous se ressemblent dans cette bouillasse, qui ne relient rien en foutus collègues déjectifs, s'estimant chiche à s'embringuer dans ces prisons prévisibles, et l'abord d'office de haut s'enlise dans ce bain en file de risibles misérables.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :