• Pluvieux d'un jour

     


    J'avais, sans doute, assez vte, compris que je ne comprenais rien à la façon, ni à la manière.  Et pourtant, de chemins en halages, de pas en pis, les départs ne se sont-île pas taris?
    Donc, nous en sommes à l'épisode, où l'on attend la suite. Chaque épisode, à une suite, on parle de séries. 
    Moi, je n'ai rien sérié, et je suis à la case déport.
    Quelqu'un a-t-il vu mon ciré?


    Le noir.


     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Août 2006 à 09:15
    Départs!
    Il est bien d'imaginer de multiples départs mais un jour c'est vrai il faut commencer, mais par où commencer?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :